lumbroso.avocat@gmail.com
82 rue de Rivoli, 75004 Paris
01 42 71 12 08

Suivez-nous

ParutionsCet acharnement à mettre en prison serait une volonté politique!!

20 janvier 20140
http://www.avocat-pierre-lumbroso.com/wp-content/uploads/2021/04/parisien_image_blog-1280x787.jpg

Maître Pierre Lumbroso, avocat de l’un des mis en examen ne comprend pas que tous les protagonistes de ce dossier soient systématiquement placés en détention provisoire alors que leurs rôles respectives sont bien différents. Mon client n’est qu’un petit receleur Ils s’étaient spécialisés dans le vol de deux-roues stationnés sur la voie publique avant notamment d’en expédier les pièces à l’étranger. Onze membres présumés d’un gang de voleurs de motos et scooters ont été interpellés, ce lundi 20 janvier, par les policiers de la Sûreté territoriale des Hauts-de-Seine. Au cours de la perquisition des domiciles des principaux suspects aux Ulis, à Chilly-Mazarin (Essonne) et à Drancy (Seine-Saint-Denis), les enquêteurs ont saisi six deux-roues, cinq quads, deux jets-skis et plusieurs dizaines de pièces détachées volées. Selon les premières investigations, près d’une cinquantaine de victimes des agissements de ce gang, très structuré, ont déjà été recensées. Les enquêteurs de la ST des Hauts-de-Seine ont été mis sur la piste du principal commanditaire de cette équipe, – organisée autour de trois cousins de nationalité tunisienne – , après une première interpellation au mois d’avril 2013 à Boulogne-Billancourt. Des pièces détachées envoyées en Libye et en Tunisie Ce jour-là, un homme en train de voler un puissant scooter T-Max en le montant dans une camionnette avait été arrêté. «Il avait été placé en détention provisoire mais cela ne l’avait pas empêché de continuer son petit trafic depuis sa cellule de prison à Nanterre, confie une source proche de l’affaire. Il est alors apparu qu’il était à la tête d’un réseau d’une trentaine de voleurs». Une fois les deux-roues dérobés, certains étaient revendus via des sites Internet tandis que d’autres étaient démontés, avant d’être expédiés en pièces détachés dans des conteneurs depuis le port de Gennevilliers à destination de la Libye et de la Tunisie. Lors de leur coup de filet, les enquêteurs de la ST sont parvenus à interpeller les trois cousins, «têtes pensantes» de ce réseau, Mohamed D., Amine D., tous deux âgés de 27 ans et Amine D., 28 ans. Les auditions des onze suspects étaient toujours en cours, ce mardi 21 janvier.

http://www.avocat-pierre-lumbroso.com/wp-content/uploads/2021/04/logo_pierre.png
82 rue de Rivoli, 75004 Paris
01 42 71 12 08
lumbroso.avocat@gmail.com

Follow us:

NOUS CONTACTER

Du lundi au vendredi de 9h30 à 19h30, sans interruption.
Pour toute urgence, disponible 24h/24, 7j/7

Copyright © Cabinet Lumbroso 2021